fr

News

Retour aux news

D’emblée la victoire pour AEC-DG Sport Competition et Citroën Racing en WRC2 !

Ce week-end, le Rallye Monte-Carlo, traditionnel coup d’envoi du FIA World Rally Championship, a été aussi spectaculaire qu’intense ! Et dans la très attendue catégorie WRC2, il a fallu attendre… l’arrivée de la Power Stage pour connaître les noms des lauréats ! En fait, dès jeudi soir, les deux Citroën C3 Rally2 alignées par AEC-DG Sport Competition et confiées à Yohan Rossel et Arnaud Dunand d’une part, Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov de l’autre, étaient parfaitement dans le match, opposées aux Espagnols Pepe Lopez et David Vazquez.

Si ceux-ci menaient la danse après les deux tronçons nocturnes, plus populaires que jamais, dès la première et difficile spéciale de l’étape de samedi, Gryazin bondissait aux commandes. Le début d’un jeu du chat et de la souris, le leadership changeant de main à l’issue de chaque tronçon chronométré ! Et vendredi soir, c’est Gryazin qui tenait le bon bout avec 1’’3 de bon sur Lopez et 6’’2 sur Rossel. Magique…

La lutte reprenait de plus belle samedi, et si Gryazin se maintenait aux commandes en matinée, Lopez reprenait le meilleur l’après-midi… avant que la Citroën C3 Rally2 ne retrouve la première place au terme de l’ultime spéciale du jour, pour 0’’2 ! Un tronçon disputé dans l’obscurité, qui voyait… Yohan Rossel frapper fort, de quoi lui permettre de revenir à 6’’7 de son équipier Gryazin !

Et dimanche, si Nikolay Gryazin marquait quelque peu le pas sur des spéciales totalement sèches, Rossel poursuivait l’offensive pour cueillir une superbe 2ème victoire en WRC2 au Monte-Carlo, son équipier Gryazin complétant le podium final. « C’est impensable, commentait un Yohan Rossel ému en immobilisant son bolide à l’issue de la Power Stage. Hier, j’ai pris conscience que si on n’attaquait pas au maximum, on n’allait pas gagner. On a donc encore haussé le rythme ! C’est un truc de fou de gagner ici. Ça fait du bien ! »

Du côté de Nikolay Gryazin, en lutte pour la gagne durant les trois premières étapes, la déception était relative… « Nous avons tout donné, mais ce dimanche, les conditions étaient bien différentes, expliquait le pilote. Bon, la voiture est très performante, ce qui est plus que prometteur pour le futur. Je suis évidemment déçu de la manière dont cela se termine, mais un podium, ce sont des points importants dans l’optique du championnat… »

« On attendait une lutte de tous les instants dans cette catégorie WRC2, et si elle a eu lieu, elle n’a concerné que trois pilotes au-dessus du lot, dont Yohan et Nikolay, analysait Alain Georges, Team Principal, après l’arrivée. Samedi soir, après le scratch dans l’ultime spéciale, Yohan était remonté à bloc. Il sentait qu’il pouvait gagner, et il l’a prouvé dimanche ! Pour Nikolay, c’était plus compliqué car ces conditions très sèches, il ne les avait pas rencontrées lors de notre très bonne préparation au Monte-Carlo. Mais bon, les deux voitures sur le podium aux 1ère et 3ème places, on pouvait difficilement rêver mieux pour entamer la saison. Bravo à l’ensemble de l’équipe et aux équipages, c’était tout simplement passionnant. Le ton est donné… »

A peine le Monte-Carlo terminé, AEC-DG Sport Competition va prendre la direction de l’Arctic Rally, programmé en Finlande dès jeudi. Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov seront en effet au départ de cette épreuve hivernale avec la Citroën C3 Rally2, afin de préparer le prochain Rallye de Suède, deuxième manche du FIA WRC. Chaud devant…

© Crédit image Citroën Racing