Double offensive sur le bitume allemand pour DG Sport Compétition

 

L’heure de la rentrée a sonné pour le World Rally Championship, et c’est à quelques dizaines de kilomètres à peine de sa base de Theux que l’équipe DG Sport Compétition va retrouver les spéciales du Mondial. Deux Citroën C3 R5 sont en effet engagées par la formation belge au départ de l’ADAC Rallye Deutschland, la première en WRC2-Pro pour le Norvégien Mads Østberg et son compatriote Torstein Eriksen, tandis que Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe vont découvrir l’extrême variété du parcours germanique dans la catégorie WRC2.

"C’est une épreuve que je me réjouis de disputer, commente Mads Østberg. Nous avons enregistré de gros progrès sur asphalte avec la C3 R5, et je suis en confiance. Le développement de la voiture se poursuit dans la bonne direction. C’est la première fois que j’aurai l’occasion de piloter la Citroën sur cette surface, mais ce challenge m’enthousiasme, et je me réjouis de prendre connaissance du résultat du travail en profondeur que nous avons mené cet été."

Une motivation allègrement partagée dans les rangs de DG Sport Compétition… "Deux journées de tests de l’usine en Alsace ont en effet contribué à bien faire évoluer l’auto dans ces conditions, analyse Alain Georges, responsable de DG Sport Compétition. Mads a encore roulé vendredi dernier, en plus du ‘Monday Test’. Il est clair qu’il débarque en Allemagne bien préparé, et que cela va rouler vite. Dans l’optique du titre en WRC2-Pro, l’équipage n’a pas l’intention de terminer 2ème de catégorie. Les premières spéciales en diront plus sur le potentiel de chacun. Mais la confiance règne…"

Les prétentions de Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe seront logiquement plus modestes, d’autant que pour sa découverte de l’ADAC Rallye Deutschland, le pilote portant les couleurs du RACB National Team va se retrouver face à une très sérieuse concurrence en WRC2…

"Il faut être réaliste, nous ne prenons pas le départ pour tenter de jouer la gagne, explique Guillaume de Mévius. La majorité de mes concurrents directs dispose d’une solide expérience de l’épreuve, et me comparer à eux sera très intéressant et enrichissant. Surtout en prévision du futur. Cela dit, cela ne doit pas nous empêcher de signer des chronos corrects sur certaines spéciales qui sont assez semblables à ce qu’on connaît en Belgique. Après avoir pris part au Rallye de la Plaine, j’ai encore pu mener une séance de tests samedi dernier. La préparation est donc idéale. A nous de doser notre effort sur base des premiers chronos…"

"Guillaume a bien bossé lors de sa participation au Rallye de la Plaine, reprend Alain Georges. Sa motivation faisait plaisir à voir, et il est parvenu à sérieusement réduire l’écart avec la tête de la course. Au Monte-Carlo, on a vu de belles choses, et on en attend d’autres lors de ce Rallye Deutschland. L’objectif est en effet de signer quelques temps dans le sillage des meilleurs, mais aussi de profiter des inévitables dégâts que provoquera la lutte entre les nombreux favoris en WRC2…"

Vous l’avez compris, dans les rangs de DG Sport Compétition, tout le monde est prêt à affronter cette épreuve au parcours atypique et multiple. Rendez-vous sur les spéciales ou les rives du Bostalsee, centre névralgique de l’épreuve…

 

categorie: 
Rally