Mads Østberg poursuit sa série de solides résultats au Chili

 

Deux semaines après l’Argentine, les acteurs du World Rally Championship avaient rendez-vous au Chili ce week-end, pour une épreuve inédite dont chacun allait découvrir les nombreux pièges, mais aussi un parcours délicat à appréhender dès l’instant où les reconnaissances étaient perturbées par un brouillard persistant. DG Sport Compétition était bien sûr de la partie avec la Citroën C3 R5 confiée par Mads Østberg et Torstein Eriksen, bien décidée à poursuivre sur sa lancée après les succès en WRC-2 Pro décrochés en Suède et en Argentine.    

Confronté au jeune Kalle Rovanperä, Østberg allait faire honneur à sa réputation de fighter en entamant un duel à coups de seconde pour la gagne. Vendredi soir, 2’’4 seulement séparaient les deux protagonistes. Dès l’entame de l’étape de samedi, la situation évoluait sensiblement, la Citroën C3 R5 perdant une trentaine de secondes suite à des soucis de freins. Au bout des 16 spéciales de l’épreuve chilienne, l’écart entre Rovanperä était Østberg était de… 23’’1. Tout est dit…  

"Dans l’ES7, Mads a souffert d’un flexible de frein percé au niveau de la roue arrière-gauche, explique Jérémy Chevallereau, responsable technique de DG Sport Compétition au Chili. C’est un souci dont nous connaissons l’origine, et malgré les précautions que nous avions prises, la fixation du flexible a cassé, celui-ci venant dès lors frotter contre la jante, ce qui a causé une fuite. Frustrant, bien sûr…"

"Le plus important, c’est que la vitesse était là, ce qui nous a permis de nous battre une nouvelle fois pour la victoire en WRC-2 Pro, expliquait Mads Østberg à l’arrivée de la Power Stage. Il est toujours décevant de ne pas s’imposer en raison d’un souci technique, bien sûr. Il va me falloir quelques jours pour l’accepter, mais ce résultat conforte notre excellent début de saison dans la catégorie."

Dans les rangs de DG Sport Compétition, ce premier accessit laisse un goût amer… "Durant tout le week-end, Mads a enchaîné les bons résultats, et cela aurait dû se traduire par une victoire supplémentaire, analyse Luc Manset, coordinateur et responsable logistique. Nous connaissons la cause du problème, ce qui est rassurant pour la suite. Même si la première place n’était pas pour nous ce week-end, force est de reconnaître, comme le précise Østberg, que la vitesse était clairement là. Le titre en WRC-2 Pro reste l’objectif de la saison, et dans cette optique, le résultat chilien est positif malgré tout."

C’est au Rallye du Portugal, du 30 mai au 2 juin, que la compétition reprendra ses droits…

categorie: 
Rally